Les matières – Episode 1 – Les cuirs

par | 28 Avr 2021 | Travaux de reliure

Les différents cuirs

Le cuir est une matière quasiment incontournable de la reliure traditionnelle. Si l’on peut encore lire aujourd’hui des livres qui ont des centaines d’années, c’est grâce à lui ! Avec un bon entretien, votre bibliothèque restera comme neuve pendant des lustres !

 

Pourquoi le cuir ?

C’est une merveilleuse matière. Je vous ai parlé de sa solidité, mais est-ce que je vous ai parlé de sa sensualité ? Une douceur, un velouté, un toucher, incomparable…

Il existe différents cuirs.

 

basane

La basane

C’est un cuir très lisse qui provient du mouton. Ce n’est pas le cuir que je préfère. Il marque très facilement, et a une durée de vie bien moins importante que les autres cuirs que je vais vous présenter. Cependant, son prix est avantageux.

le chagrin

Le chagrin

Là on commence à être sur du cuir de qualité. Il a un petit grain très caractéristique. Il tient très bien dans le temps et c’est un plaisir à dorer ! Il provient de la chèvre.

maroquin

Le maroquin

De très haute qualité, il a un grain très prononcé et est en général très épais quand on le reçoit. C’est un plaisir à travailler et les livres dont je suis le plus fière ont été couvert avec cette matière. Notamment avec ce rouge que je vous montre ici, je le trouve extrêment classe !

Magique

Lire un livre couvert de cuir, c’est une expérience de lecture très différente de d’habitude. Quand j’ouvre un livre habillé de cuir, je plonge littéralement dans ce monde littéraire, avec son histoire, mais aussi son Histoire…

Les prix

Bien sûr qui dit qualités différentes, dit prix différents.

La basane est ce qu’il y a de moins cher, on peut trouver une peau pour 40€. Le chagrin est un bon compromis au niveau qualité prix et j’aime beaucoup son aspect, on est aux alentours de 60€ la peau. Le maroquin, quant à lui, fait partie du haut de gamme avec le veau, pour 90€ la peau.

Tout dépend bien sûr de la taille de la peau. mes fournisseurs chiffrent leur prix au m².

Le veau est assez lisse, comme la basane, mais il ne marque pas aussi faciement et c’est un grand plaisir à travailler, que ce soit pour la parure ou pour la couvrure.

Je vous parle uniquement du prix du cuir à l’achat, pour un livre relié, c’est complètement différent, tout dépend du livre ! Pour demander un devis, c’est par ici !

La parure

Quand je reçois la peau, elle est presque brute, elle peut dons être épaisse. Pour replier le cuir autour de mon livre, j’ai besoin qu’il soit beaucoup plus fin. C’est pourquoi avec l’aide d’un couteau à parer, je vais affiner tous les bords et certains autres endroits de mon cuir pour le replier, faire les coins et faciliter son ouverture par la suite.

Différents grains

Différentes sensations

 

Vouloir faire relier un livre en cuir est accessible à presque toutes les bourses, suivant les options choisies.

N’hésitez pas à prendre contact avec l’atelier pour en discuter !

Relieure depuis 2015

Cécile Bleuse