L’Atelier 2C : des débuts à aujourd’hui

par | 7 Juin 2021 | Travaux de reliure

portrait cécile atelier 2c

L’Atelier 2C, c’est une bien belle aventure qui a commencé il y a déjà 6 ans !!

L’aventure a débuté là, dans mon lit, ma maman me lisant une histoire.

Je suis née dans une jolie famille, où l’on aimait l’art, la culture et le fait main. Une maman professeur d’histoire géographie et un papa menuisier. J’ai grandi dans le respect de l’artisanat et la soif de connaissances. Je me suis évidemment orientée vers des études littéraires. Je suis devenue libraire, dans une grande chaîne spécialisée. J’ai vendu des livres neufs. Certains qui me tenaient à coeur et d’autres moins…

Et puis l’envie s’est faite plus forte : il me manquait ce côté manuel, cette sensualité, ce désir de faire les choses moi-même, de rendre vivant l’univers qui m’habitait. Et puis la vie m’a clairement poussée dans ce sens là. Il y a certains signes qu’on se doit d’écouter.
J’ai tout envoyé valsé sous les yeux impressionnés, mais non étonnés, de mes proches. J’allais me lancer dans la grande aventure de la reliure.

J’ai pris ma décision en mars 2013. J’entrais à l’école en octobre de la même année pour me former aux Arts de la Reliure.

Après un an de cours intensifs en reliure, dorure, histoire du livre et ornement décor, je sortais de l’école très fière, déterminée et diplômée !

Je me suis laissée un peu de temps pour réfléchir à comment j’allais organiser tout ça. Il n’y a en effet pas de débouchés. Quand on se lance dans le métier, il ne faut pas s’attendre à être salarié quelque part, c’est très compliqué. Il me restait donc la voie de l’entreprenariat.

J’ai un côté très fonceur, comme vous avez pu le remarquer. Mais ouvrir une entreprise ne m’avait jamais traversé l’esprit. Sauf que c’était viscéralement ce que je voulais faire. 

Donc en avril 2015, j’ai lancé les démarches. Je me sentais tellement petite, tellement jeune, tellement peu informée dans ce nouveau monde… J’ai pris les informations là où elles étaient et j’ai pris tous les conseils qu’on voulait bien me donner. J’y suis allée étapes par étapes. Le premier pas a été d’entrer en Couveuse d’entreprises. J’ai choisi la Couveuse Interface. Elle m’a permis pendant trois ans de tester mon activité comme si l’entreprise existait déjà, sauf qu’ils étaient responsables juridiquement et socialement pour moi : ce qui signifie que je ne risquais pas grand chose, et que je pouvais voir où ce projet allait me mener. 

J’ai débuté dans ma chambre d’amis.

 

atelier chambre

Et puis l’espace est vite devenu trop étroit. Grâce à la Couveuse, j’ai eu l’opportunité de prendre un local à l’extérieur de chez moi, dans un Village d’Entreprises, à Arles, un peu excentré, mais tellement grand !

atelier village d'entreprises

 J’aEn plus de l’indéniable avantage d’être hors de chez moi ( vous n’imaginez pas comme il est difficile de se discipliner à des horaires quand on travaille de la maison…), j’ai gagné un espace fou !

Je suis passée d’une chambre de 12m² à un atelier pour moi toute seule de 40 m² !

J’y ai rencontré des gens formidables, qui m’ont aussi fait grandir.

Et puis le Village s’est vidé peu à peu. L’enthousiasme des débuts avait disparu. J’étais trop excentrée pour espérer toucher de nouveaux clients et les trajets jusqu’à chez moi commençait à me peser. C’est alors que j’ai décidé de jouer le tout pour le tout : Je déménage, et trouve un nouveau local, en ville, près de chez moi, avec une vitrine.

C’était risqué. J’ai choisi Miramas pour les facilités que la ville proposait aux nouveaux arrivants, et pour un local que j’avais eu l’occasion de visiter dans un autre contexte. C’est une vielle assez pauvre, avec un taux de chômage important. Autant vous dire que ça n’a pas fait rêver mon Business Plan. Mais bon, s’il n’y a pas de risques, c’est moins marrant, non ?

J’ai fait le pari, j’ai emménagé en juillet 2019. Et ce fut un pari gagnant ! 

atelier village d'entreprises

Depuis que je suis là, j’ai rencontré tellement de gens, tellement d’opportunités, je travaille sur des choses dont je n’aurai jamais osé rêver !

C’en est arrivé à un point où j’ai tellement de commandes, que je n’arrive plus à organiser l’atelier pour être opérationnelle !

C’est pourquoi j’ai décidé de réaménager l’atelier.

J’ai les mêmes meubles qu’au début, dans ma chambre et ils m’ont bien servi ! Mais aujourd’hui, il faut que je pense efficacité et confort de travail. Je lance donc dès aujourd’hui un financement participatif pour que vous puissiez tous m’aider à concrétiser ce nouveau projet !

 

réaménagement atelier 2c

J’ai fait un dessin de ce à quoi pourrait ressembler l’atelier si j’arrive à récolter les fonds nécessaires.

Des meubles en cases au fond, pour ranger proprement et surtout retrouver ce qui est rangé ! Mon coin administratif à l’abri des regards (c’est vraiment pas ce qu’il y a de plus joli dans mon atelier ^^)

L’espace boutique d’ouvrirait sur un grand ilot central pour y accueillir mes stagiaires et ranger mes rouleaux de toiles dessous. Et sur le mur à droite, une belle étagère qui courrait tout le long pour exposer des ouvrages terminés, ma collection de fers à repasser anciens, ou encore, des carnets en vente.

Et une belle lumière naturelle ( c’est hyper important la lumière !)

Voilà, je pense que je vous ai tout dit ! J’espère que ça vous a plu de me lire ( c’est sûr si vous êtes arrivés jusque là !)

Si vous souhaitez participer à ma campagne de financement participatif, ça se passe par ici