Relier les premiers tomes d’Harry Potter, un rêve devenu réalité !

harry potter
harry potter

Tout a commencé par une simple discussion : un client sait que j’aime beaucoup la série Harry Potter et me demande conseil pour l’achat des livres pour faire un beau cadeau. Je lui explique la différence entre le poche et le grand format, les grammages de couverture, les versions illustrées, etc. Et puis je lui glisse que ça me plairait à moi en tant que relieure de travailler sur un projet personnalisé autour de Harry Potter. Et là ! L’enthousiasme !

On a commencé à réfléchir à ce projet, quel design lui donner, jusqu’où va-t-on, quel budget ?

Cet article va vous expliquer comment j’ai travaillé sur ce projet 🙂 Je vous donnerai également une idée du prix à la fin.

J’ai commencé par chercher les deux premiers tomes en poche, d’occasion. J’ai enlevé la colle du dos, et séparé le livre en petit tas de 10/12 pages, que j’ai ensuite cousue ensemble à la machine à coudre. C’est ce qu’on appelle le surjet. Je me retrouve donc avec plusieurs cahiers, que je vais ensuite coudre à la main, sur trois rubans en lin.

harry potter

Après avoir mis de la colle sur les dos pour lui apporter souplesse et solidité, je place mon livre dans l’étai et je fais ce qu’on appelle une endossure : Je viens taper le dos au marteau pour que les cahiers viennent se coucher de chaque côté du mors et faire un bel arrondi, comme sur une reliure à l’ancienne.

Ensuite je protège le dos et son arrondi avec une couche de mousseline que je colle directement sur le dos : c’est une sorte de gaze fine et souple qui consolide encore un peu.

J’ai coupé les deux cartons avant et arrière et je les ai creusés du côté du dos afin d’incruster ce qu’on appelle le faux dos à l’intérieur.

Le faux dos est un papier qui fait 320g/m² et qui est solide, bien que plus souple que les cartons. C’est lui qui va supporter l’ouverture de votre livre à la lecture. Ici, je l’ai mis dans l’étau avec le livre afin qu’il prenne parfaitement la forme du dos.

Une fois que le faux dos est attaché à ses cartons, on va pouvoir commencer à songer à la couvrure. J’ai choisi ici de ne pas mettre de tranchefile (le petit boudin de tissu que vous retrouvez en tête et en queue des anciens livres ou beaux livres d’aujourd’hui. A la place, j’ai choisi de mettre un morceau de carton de 3mm de large pour qu’il vienne se poser sur l’arrondi de mon livre quand il aura trouvé sa place à l’intérieur. Je colle donc ce morceau avant la couvrure. Puis, je couvre : le tome 1 avec de la toile bordeaux, et le tome 2 en toile verte.

Mon client étant graphiste, c’est lui qui a travaillé les dessins qui allaient me servir de base pour la broderie.

Nous en avons longuement parlé, puis nous nous sommes fixés sur le design des deux premiers tomes : La chouette Edwige avec la lettre à Poudlard dans le bec pour le premier, et le basilic qui descend le long de l’épée de Gryffondor pour le deuxième.

harry potter

J’ai posé un calque sur le dessin et j’ai dessiné tous les points de jointure des différents traits. Il m’est arrivé de simplifier un peu le dessin car je n’avais pas précisé à mon client la taille finale de l’ouvrage, certains points étaient trop rapprochés les uns des autres, je risquais de déchirer mon carton.

Je les ai ensuite décalqué sur mon carton, sur l’envers, et à l’aide d’un poinçon et d’un marteau, j’ai percé les différents trous. J’ai ensuite brodé au fil de lin blanc le dessin final.

Sur les dos, j’ai choisi de broder également le symbole HP et la tomaison. J’ai choisi la couleur en fonction du tome. Le jaune pour rappeler les couleurs de Gryffondor pour le premier, et le vert pâle car le serpent est récurrent dans le deuxième tome.

J’ai rajouté des coins en métal, puis j’ai collé la première et la dernière pages de gardes à la couverture afin de solidariser le tout.

J’ai créé en plus une lettre à Poudlard personnalisée avec l’aide de Geneviève Simon, calligraphe (de talent !) à ses heures perdues.

harry potter
harry potter

Et voilà, j’ai pu remettre sa commande à mon client, il était ravi 🙂

Et moi aussi !

Pour suivre l’actualité de l’Atelier 2C et découvrir les étapes des différents projet de reliure, vous pouvez me suivre sur Facebook et Instagram.

Le saviez-vous ? L’Atelier 2C propose également des stages découvertes de reliure créative et traditionnelle ! Pour en savoir plus, c’est par ici, et pour recevoir le programme tous les mois dans votre boîte mail, c’est par là !